Jeudi 29 Janvier

La Trilogie de Belgrade

de Biljana Srbljanovic

20.01 08.02 2015

Cruelle, drôle et féroce. On n'enfermera pas La Trilogie de Belgrade dans ces trois mots, mais on fournira par ce biais sa couleur à la fable. Avec cette tragicomédie qui la fit connaître, Biljana Srbljanovic décuple les possibilités d'un exil. Ses personnages, émigrés serbes en quête de l'Eldorado, vivent à Prague, à Sydney ou à Los Angeles. Tous semblent désormais en équilibre instable entre deux mondes, entre deux rives, sur des frontières indécises. Ces dernières sont aussi temporelles puisque l'intrigue se noue tandis que l'on bascule d'une année à l'autre. Promesse de jours meilleurs ? Pas forcément : il arrive que le réveillon tourne aux cauchemars. Les démons, c'est leur force, se sentent partout chez eux. Embusqués dans les consciences, ils bondissent dès que l'homme s'écarte de ses racines pour assister, amusés, au naufrage des illusions. Si la vraie vie est ailleurs, « là-bas » reste souvent inatteignable. Dans ce spectacle en mode bi-frontal qui s'accorde une large respiration musicale, Véronique Ros de la Grange et Jacques Michel nous donnent à voir la part cachée du rêve.

Mardi 17 Février

Tout ira bien

de Jérôme Richer

17.02 08.03 2015

« Nous avons tous une histoire avec les roms / Je veux dire /Nous avons tous une petite anecdote personnelle à raconter où les roms jouent un rôle important » C’est par ces mots que Jérôme Richer commence Tout ira bien, pièce en trois parties, qui est pour son auteur « une tentative pour interroger notre rapport à la communauté en regard des relations que nous entretenons avec les roms, gitans, manouches... ». Sans jugement préconçu, il confronte les opinions et questionne les mécanismes de l'exclusion. Un projet qui mêle adroitement le stand-up, le montage et l'enquête. Avec le désir de tordre le cou à quelques certitudes et l’espoir de briser la distance qui nous sépare les uns des autres. Même si Jérôme Richer ne croit plus en la capacité de l’art de changer le monde, il lui reste la possibilité de changer nos vies. Jérôme Richer a reçu pour l’écriture du texte une bourse culturelle de la Fondation Leenaards ainsi qu’une bourse d’aide à la création de la Ville de Genève en 2012.

Jeudi 19 Février

Dans ma gorge, dit la lune - Midi, Théâtre! Menu 4

de Hélène Cattin et Sandra Gaudin

19.02 19.02 2015

Deux comédiennes à l’immense talent, belles à couper le souffle d’un biréacteur, se déchaînent pour faire plaisir au public. elles peuvent tout jouer, tout raconter, tout inventer. C’est à elle qui réussira à satisfaire le plus de spectateurs: quitte à se perdre ou à se massacrer. Au travers de la recherche du plaisir, et sur le ton de l’humour et de la dérision, un questionnement sur les différentes formes de théâtre et sur les enjeux du spectacle.


Horaires

GRANDE SALLE AU SOUS-SOL
Mardi, jeudi et samedi à 19h, mercredi et vendredi à 20h, dimanche à 18h. Relâche le lundi.

PETITE SALLE AU 2ÈME ÉTAGE
Tous les soirs à 20h, dimanche à 18h. Relâche le lundi.

Informations

NOUS N'ACCEPTONS PAS DE CARTES DE CRÉDIT.
Prière de bien vouloir retirer vos billets réservés 30 minutes avant le début du spectacle. Les places ne sont pas numérotées.

Réseaux sociaux

FacebookTwitterYoutube

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter.

Où nous trouver ?