Samedi 30 Août

La Bâtie - Festival de Genève

Le Théâtre du Grütli accueille 3 spectacles de La Bâtie

30.08 10.09 2014

De repente fica tudo preto de gente (Soudain tout est noir de monde), Marcelo Evelin, 30 & 31 août 
Assister à De repente..., c'est faire une expérience sensorielle unique et troublante. Au milieu d'un ring, cinq corps enduits de charbon sont parmi nous, emportés dans une danse tribale. Marcelo Evelin - figure emblématique de la nouvelle scène brésilienne - pulvérise le quatrième mur et nous offre une approche du mouvement singulière pour nos latitudes. A découvrir absolument.

Cineastas, Mariano Pensotti, 4 & 5 septembre 
Cineastas, c'est d'abord une scénographie dingue, qui vous propulse dans l'univers du cinéma: au rez d'un appartement, on observe la vie des réalisateurs; au 1er, les films qu'ils concoctent. Est-ce la vie qui influence les fictions ou nos existences qui se sont construites à partir de celles-ci? Mariano Pensotti y répond en empruntant au 7ème Art les meilleures techniques et dresse en filigrane un portrait de Buenos Aires, ville en perpétuelle transformation, vertigineuse.

The Civil Wars, Milo Rau, 8, 9 & 10 septembre
Milo Rau - jeune metteur en scène zurichois Invité de La Bâtie 2014 - dresse un portrait de l'Europe actuelle à travers les biographies saisissantes de ses quatre comédiens. Partant de l'intime pour toucher les sommets de l'universel, il réussit ici un coup de maître artistique et politique, vériatble tableau vivant de notre temps questionnant la foi et la famille à l'heure de la montée des extrémismes. L'art est politique; courez-y.

Jeudi 25 Septembre

Cinq jours en Mars

de Toshiki Okada

25.09 05.10 2014

Ce fut l'un des moments forts de la saison 2012-13. Créé en mars 2013 au Théâtre du Grütli, Cinq jours en mars a laissé une profonde et stimulante empreinte chez nombre de spectateurs. L'enthousiasme des uns contrastant toutefois avec la frustration des autres : ceux qui, pour diverses raisons, avaient manqué le rendez-vous. L'occasion était donc trop belle de faire revenir le metteur en scène Yvan Rihs et son équipe, avant leur départ en tournée. Et d'accueillir une nouvelle fois ce spectacle « qui mâtine avec fougue création théâtrale, musicale et chorégraphique pour traduire l'énergie éperdue d'une jeunesse de ce début de millénaire », selon Katia Berger, de La Tribune de Genève. En guise d'entrée de saison, on retrouvera donc les personnages de Toshiki Okada, et notamment Yukki et Minobe, ce couple d'adolescents retranchés dans un love hotel avec le désir d'échapper à la fureur du monde. Glissement progressif des sens, spasmes musicaux électriques et déplacement des perspectives restituent ici un univers saisi par la fièvre qu'Yvan Rihs met en scène avec une profonde acuité et une jouissive inventivité.

Mardi 28 Octobre

L'affaire de la rue Lourcine / Si ce n'est toi

d'Eugène Labiche / d'Edward Bond

28.10 16.11 2014

Avec ce diptyque, Eric Salama saute allègrement d'une farce à l'autre. Farce légère quand il s'agit de Labiche, noire quand Edward Bond en tire les ficelles. Dans tous les cas, il s'agit de tracer des lignes de convergences entre deux auteurs que tout semble séparer et qui, pourtant, s'amusent de concert sur le dos de la tragédie. L'un en prenant prétexte du passé, l'autre de l'avenir. Chef-d'oeuvre de Labiche, L'affaire de la rue Lourcine conte les mésaventures de deux compères qui, à la suite d'une soirée arrosée, découvrent qu'ils ont probablement poussé le bouchon trop loin. Un meurtre a été commis et tout semble les accuser. Commence un désopilant ballet, musicalement soutenu, pour le duo qui s'englue dans sa lâcheté. Avec Si ce n'est toi, la farce est plus cruelle. Elle fait écho à cette très brève nouvelle de Frédric Brown : « Le dernier homme vivant sur la Terre se trouvait chez lui. On frappa à la porte ». Là, ils sont deux, Sara et Jams, et celui qui frappe se prétend le frère de la première. Seulement, dans un monde qui réfute le passé, un dossier de chaise vaudra toujours mieux qu'une étreinte fraternelle.


Horaires

GRANDE SALLE AU SOUS-SOL
Mardi, jeudi et samedi à 19h, mercredi et vendredi à 20h, dimanche à 18h. Relâche le lundi.

PETITE SALLE AU 2ÈME ÉTAGE
Tous les soirs à 20h, dimanche à 18h. Relâche le lundi.

Informations

NOUS N'ACCEPTONS PAS DE CARTES DE CRÉDIT.
Prière de bien vouloir retirer vos billets réservés 30 minutes avant le début du spectacle. Les places ne sont pas numérotées.

Réseaux sociaux

FacebookTwitterYoutube
Toute l'équipe du Théâtre du Grütli est triste d'apprendre le décès du comédien Marco Facchino. Toutes nos condoléances à sa famille et à ses proches.
Le pass partout : CHF 149.- pour tout voir*
Venez tout voir autant de fois que vous le voulez mais n’oubliez pas de réserver
 
Le pass nous voir : CHF 99.- 7 spectacles*
 
Le pass o’doble : CHF 229.- 11 spectacles*
La gratuité pour celle ou celui
qui vous accompagne
 
Le pass à table : CHF 119.-
Six spectacles Midi, Théâtre ! collation comprise
 
*Hors Midi, Théâtre et La Bâtie-Festival de Genève

Venez nombreux!

entrée libre, 18h45, grande salle au sous-sol

Voir toutes les news

Où nous trouver ?