Sophie Klimis

Le penser en travail: les ateliers de philosophie du samedi après-midi


Réservez!

oui non

Philosophe associée

En 2011-2012, Michèle Pralong et Maya Bösch m’ont proposé d’accompagner leur dernière saison au Théâtre du Grütli en me laissant carte blanche. Une nouvelle belle surprise en forme de coup de théâtre made in Grütli, après les rencontres marquantes de Claudia Bosse en 2006 et l’expérience inoubliable de « ses » Perses citoyens, de Francine Wöhnlich en 2007 et notre dialogue autour des figures mythiques d’Antigone et de Marie, et de Foofwa d’Imobilité, un « chœur tragique à lui tout seul » avec lequel je suis entré en correspondance(s) en 2011. Toutes ces rencontres ont fait avancer mon propre questionnement théorique sur la tragédie, le théâtre, la danse, le corps, la voix, le politique.

J’ai imaginé ce nouveau bout de chemin qu’elles me proposent de parcourir avec elles sous la forme d’ateliers de philosophie du samedi après-midi. Avec l’espoir de parvenir à réactiver quelque chose comme la gourmandise et la curiosité du partage des quatre-heures enfantins. En espérant qu’ils seront l’occasion de nouvelles belles rencontres. Quatre contre-points philosophiques aux productions de cette saison 2011-2012, quatre fils d’Ariane pour tisser des liens des unes aux autres, de la théorie à la pratique, des pratique(s) aux théorie(s), des spectateurs aux performers, des performers aux spectateurs. Après un exposé surtout destiné à fournir du « matériau » au penser collectif, une large place sera donc laissée au dialogue avec toutes les personnes présentes. 

Puisque l’antiquité grecque est mon port d’attache théorique, c’est à partir d’elle que je proposerai de partir en exploration. Qu’est-ce que les Grecs peuvent encore nous donner à penser aujourd’hui ? Le pari de ces quatre ateliers de philosophie sera de découvrir ensemble combien ces « Intempestifs » sont encore capables de nous étonner, de nous émerveiller, voire, de nous ébranler dans nos conceptions du théâtre, de la danse, de l’amour, de la féminité et de la violence.

Sophie Klimis

 

Voir les 4 ateliers:

1. 17.09.2011. L’Érôs en question(s)

2. 21.01.2012. Gynéco-logies

3. 02.06.2012. Corps en chœur : bruits-sons-cris-voix-chants

4. 16.06.2012. Orgasmes polémiques et/ou civiques ?


Sophie Klimis est professeur de philosophie aux Facultés Universitaires Saint-Louis de Bruxelles. Ses recherches portent principalement sur la philosophie grecque, les rapports entre philosophie et tragédie, l’anthropologie philosophique et la philosophie politique contemporaine. Elle a publié deux ouvrages : Le statut du mythe dans la Poétique d’Aristote. Les fondements philosophiques de la tragédie, Ousia, Bruxelles, 1997 et Archéologie du sujet tragique, Kimé, Paris, 2003.