Vincent Barras & Jacques Demierre

corps étrangers


Réservez!

oui non

Artistes Associés

Corps étrangers entend se fonder sur les dimensions résolument concrètes, matérielles, de l’activité humaine du parler : aussi bien les syllabes décomposées que les inflexions mélodiques du déroulement d’une phrase entière, aussi bien les accents prosodiques que  les accents régionaux, aussi bien les résidus physiques (« herbes entre les pavés » selon la belle formule de M. de Certeau) de la conversation que les élocutions fluides du discours achevé. Corps étrangers, s’aidant au besoin de l’électronique, de la spatialisation sonore ou des ressources scénographiques du théâtre, travaille la parole, la met en scène – à commencer par cette scène première qu’est l’espace du corps. 

Dans Corps étrangers, le travail que réalisent Vincent Barras et Jacques Demierre sera confronté, dans un processus d’échange, de transfert, de traduction, à ces corps étrangers supplémentaires que sont les paroles étrangères (comme on parle de langues étrangères) d’autres artistes et performeurs, qui eux aussi, à leur manière, dans leur parole, travaillent ce matériau propre, cette organicité, pour en faire un élément constitutif de leur pratique artistique. 

Quatre fois au cours de la saison 2011-2011, pendant une semaine, Barras-Demierre travaillent au Grütli avec un/une poète-performeur/euse : 

- création commune, performances et traductions croisées, travail sur pièces historiques de poésie sonore (ou text-sound-compositions, language art, Lautgedichte)

- stages avec comédiens/chanteurs/étudiants 

- conférences théoriques et ateliers en lien avec l’Université (Genève, Lausanne), la HEAD, le Mamco

 

Voir les 4 sessions : session 1session 2session 3session 4


Présentation publique en fin de semaine. La dernière semaine (printemps 2012) se terminera par un festival regroupant une dizaine de performeurs-poètes en lien avec la thématique.

Collaborations artistiques: Sylvie Kleiber, scénographie; Thierry Simonot, régie sonore.

Jacques Demierre est pianiste, performeur, compositeur. Son travail sonore emprunte des directions multiples telles que la musique improvisée, la composition, le jazz, la musique contemporaine, la poésie et les installations sonores, l'art radiophonique. Auteur de nombreuses pièces pour ensemble ou pour voix, le pianiste se fait également volontiers explorateur de la force évocatrice des bruits les plus quotidiens, ses compositions et réalisations sonores questionnant essentiellement l’écoute et l’espace sonore. Sa réflexion critique développe une conception très transversale et « interdisciplinaire » de la musique, ce qui lui a valu de pouvoir travailler avec quantité de musiciens provenant d'horizons très divers - Barre Philips, Urs Leimgruber, Thomas Lehn, Martial Solal, Radu Malfatti, Joëlle Léandre, Axel Dörner, Fritz Hauser, Sainkho Namtchylak, Urs Blöchlinger, Irene Schweizer, Hans Koch, Isabelle Duthoit, Brandon Labelle, Jason Kahn, Charlotte Hug, Butch Morris, Roger Turner, Okkyung Lee, Peter Evans, Carlos Zingaro, Gunter Müller, Jaap Blonk, Barry Guy, Lucas Niggli, Sylvie Courvoisier, Hann Bennink, Rhodri Davis, Martin Schütz, Paul Lovens, Dorothea Schürch, Phil Minton, Elliott Sharp, Vincent Barras... Jacques Demierre est lauréat du prix quadriennal de la Ville de Genève 2007. 

 

Vincent Barras est historien de la médecine et nourrit une passion soutenue pour l’art sonore, la littérature expérimentale, la poésie sonore. Il les pratique comme auteur, performer, et les défend depuis des années à Genève à travers une activité de programmation (Festival de la Bâtie, de 1985 à 2003 ; Association Roaratorio, dès 2003). Vincent Barras contribue aussi, en qualité de traducteur, à faire connaître et rayonner certains travaux majeurs de diverses tendances de la poésie et de la littérature contemporaine : il a proposé, chez l’éditeur et atelier typographique Héros-Limite, une version française de Silence de John Cage, un volume de poèmes de l’inventeur de la poésie concrète Eugen Gomringer, une anthologie – sous le titre de 1 2 3 – du poète et penseur nord-américain Robert Lax.