UN RÉVEILLON AU PÈRE-LACHAISE

CLASSE ADULTES 4-5E ÉLÈVES DE MICHEL FAVRE

24.05 27.05 2018

Spectacle AFA et certificats de la classe Adultes de Michel Favre

CAMILLE DEPLAINE Lotte des Armoises
ISABELLE LADOR Mme Tuvard, Thanatopractrice Mme Veron

MARIE-CAROLINE ANTHERIOU Eve sa fille
YVEROSE PRICE Maria
MYRIAM LAMBERT Mme Gaschon
KAREN TROUSSIER Lili sa fille, Jeannette

VIVIAN ZALTMAN Mme Laume, Thanatopractrice La Commissaire

ALEXANDRE GROPPI Le Comte de Lapierre Dombasle 
THIBAUT POUPPEVILLE  Lucien Bron, médecin
KEVIN ZUFFEREY M. Gaschon, Un Gendarme


Comédie en trois actes, représentée pour la première fois sur la scène du Grand- Guignol le 15 mars 1917.

Grâce à un système d'alarme mis au point pour détecter un enterré vivant (on connaît le Grand-Guignol amateur d'inventions variées), le gardien du Père-Lachaise vient au secours du comte de Lapierre-Dombasle. Heureux de rentrer chez lui, le comte a la surprise de trouver sa femme en train de se consoler avec un jeune médecin. Bon joueur, il retourne au Père-Lachaise vivre avec la fille du gardien.


Pierre Veber -l’auteur- n'en est pas à sa première intervention au Grand-Guignol il avait déjà donné Péché de jeunesse et La Dernière Grisette ; avec son fil: Serge (1897-1976), né en même temps que le genre, il fournit le répertoire en comédies. Celle-ci rompt avec la tradition de la pièce comique en un acte ; aussi les auteurs ont-ils pris le soin de préciser : « pièce en trois petits actes ».

Le Grand-Guignol est à la fois un lieu et un genre. Genre théâtral qui a touché un public averti de 1897 à 1962, le Grand-Guignol n'a rien du spectacle de marionnettes. Théâtre d'horreur et d'épouvante où se jouent « tous nos cauchemars de sadisme et de perversion » (Anaïs Nin), le Grand-Guignol, situé impasse Chaptal à Pigalle, désigne aussi le lieu où furent montés les pièces comiques et les drames terrifiants appartenant à ce répertoire.

Genre méconnu et disparu, le Grand-Guignol mettait en scène toutes les peurs et les interrogations de l'époque : peur de la folie, peur des maladies contagieuses, peur du progrès, peur de l'étranger... A chaque thème traité sur le mode dramatique correspondait une comédie.

Du 24 au 27 mai à 19h00, salle du 2e étage, Théâtre du Grütli
Réservations 078 684 36 28